Lycées

Je ne sais par quel mystère, je n’ai jamais eu l’occasion d’enseigner en collèges. Mais en lycées : oui. Et à chaque fois, dans des contextes pédagogiques très différents.
Ainsi, par exemple pour le Lycée St Denis à Annonay, le projet était avant tout d’utiliser le prétexte à la création d’un évènement (les 30 ans du Lycée) pour mobiliser les élèves et les impliquer dans la réalisation et la création d’un évènement artistique d’envergure.
Lorsque je suis arrivée sur le projet, le groupe théâtre inscrit pour l’occasion se constituait de deux couples de jeunes danseurs de salon, d’une danseuse moderne, d’une jeune fille timide de la chorale et d’une huitaine d’élèves qui avaient prévu des sketches « type la classe ». Tous assez peu motivés et dont certains ne se parlaient pas.
Nous étions à mille lieux des objectifs de l’établissement qui souhaitait un évènement majeur et des élèves impliqués, acteurs du projet. Malgré ce constat de départ, je me suis abstenue de leur faire part de mes inquiétudes. J’avais, avec eux, toute une année devant moi.
Moi, pour créer, au cours de mes séances d’intervention théâtrale, une relation de confiance, un lien amical et authentique et impulser une dynamique de groupe suffisamment importante pour les galvaniser sur le projet, eux et d’autres en comptant sur l’effet « boule de neige ». Les faire se découvrir des talents, des capacités. Au travers des ateliers, identifier les atouts (artistiques et/ou personnels) de ces jeunes, réfléchir, discuter avec eux sur une vision globale du projet, à la hauteur de l’évènement …
Eux, pour accepter de plonger dans l’inconnu peu rassurant d’une création artistique. Le défi était de taille mais je garde un excellent souvenir de cette expérience ! Une fois trouvée avec eux, l’idée d’un public itinérant et en visite du lycée devenu « musée spatio-temporel », tout ne fut que plaisir, enthousiasme, travail et heureuses découvertes ! Le groupe n’a cessé de s’agrandir et les propositions affluaient.

Ce fut, pour tous ces jeunes, pour l’équipe enseignante, pour le public et pour moi-même une expérience forte et passionnante !

Plus récemment, au sein du Lycée Montplaisir , en collaboration avec madame Véronique Touron, professeure de français, je suis intervenue auprès de deux classes STD2A sur des ateliers théâtre qui se sont clôturer, lors des « Rendez-vous aux jardins », par un spectacle déambulatoire dans les jardins du paysagiste Dupré Latour et qui proposait au public quelques saynètes, afin de suivre et de découvrir, au fil de leur promenade et au fil des siècles, les penseurs, les philosophes, les auteurs qui ont, par leurs écrits, fait avancer la société. Universalistes, humanistes et grands voyageurs pour certains, ils ont participé à la création d’une idée de l’Europe et proposé aux Hommes la vision d’un monde fraternel, pacifié et uni.
Ce projet fut l’occasion pour les élèves de recherches, de découvertes d’auteurs puis d’écritures et d’adaptation et enfin d’apprentissage du jeu. Ce fut aussi, une façon plus ludique d’appréhender les textes et l’expression orale en vue de leur baccalauréat de français.

Toujours en lycées, j’ai eu la chance, de pouvoir travailler avec les élèves de l’option théâtre du lycée Condorcet (St Priest Bel-Air. Rhône) en partenariat avec le TNG et le Centre Théo Argence.

Cet enseignement aux lycéens entrait dans le cadre de leur option Théâtre pour le Baccalauréat. (3h00/semaine dont 2h00 conduites en coanimation par leur professeur de français). Les objectifs de ces ateliers sont multiples.
Ils doivent permettre de créer un espace de confiance et de bienveillance, et de donner ainsi la possibilité aux adolescents d’améliorer leurs capacités orales, de vaincre leur timidité, de révéler leur créativité. Ce doit être aussi l’occasion pour eux d’entrer dans la langue et les textes littéraires classiques ou contemporains de façon vivante.
Il leur est nécessaire aussi d’apprendre les bases du jeu théâtral et donc pour moi de les préparer, dans le temps imparti, à la présentation d’une création qui valorise chacun d’eux. Et dans laquelle chacun a pu s’impliquer dans son désir de dire, de faire savoir, d’exprimer ou de revendiquer. Le travail en écriture de plateau est un très bel outil dans ce contexte.
Durant l’année de nombreuses sorties étaient programmées. Au Théâtre Théo Argence, au TNP de Villeurbanne, au théâtre de la Croix Rousse … Outre pour eux la chance de pouvoir acquérir une culture théâtre, un « savoir-être » spectateur, les accompagner était l’occasion pour moi de pouvoir échanger ensuite avec eux sur leurs ressentis, leurs impressions et de développer ainsi leurs aptitudes à construire une analyse, à avoir un sens critique.

Je garde du travail réalisé avec ces jeunes, pour la grande majorité, issus de milieux sociaux défavorisés , la joie de voir combien le théâtre, l’expression théâtrale et l’accès à la culture peut contribuer à casser les codes ou les postures sociales, et retrouver liberté, dignité, fierté et confiance.

 

Si vous souhaitez, vous aussi, mettre en place un atelier au sein de votre établissement ou de votre classe, n'hésitez pas à me contacter et à me faire part de votre projet.

 

 

Lycées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *